Réforme du contrôle technique : une nouvelle raison de passer à l'autopartage !

Actualité publiée le 21/02/2018 | catégorie : Évènement

Cette année, le 20 mai 2018, entrera en vigueur la nouvelle réforme du contrôle technique qui a pour but de renforcer la sécurité routière et de préserver l'environnement. Cette nouvelle réforme va engendrer plusieurs changements, qui vont provoquer une plus grande difficulté pour les véhicules à réussir leur contrôle technique.

Une réforme prévue pour le 20 mai 2018 

Cette réforme est née suite à une directive européenne en 2014 qui a pour but de diviser par deux le nombre de morts sur les routes européennes entre 2010 et 2020. Le contrôle technique s'harmonise et se durcit donc dans tous les états membres.

C'est également un moyen pour l'Etat de préserver l'environnement en rajeunissant la flotte automobile française. En France, 20% de la flotte automobile a plus de 15 ans, pour une moyenne de 9 ans en 2017. Ces chiffres devraient continuer à baisser.

Quels changements ?

  • Le nombre de points de contrôle augmente, passant de 123 à 132, ainsi que le nombre de "défauts" (de 453 à 606). Par conséquent le contrôle technique deviendra plus long.
     
  • 340 défaillances seront considérées comme "critiques" (principalement sur les éléments de freinage, l’état des pneus, les fuites excessives, ou encore la corrosion excessive) et donc soumises à une contre-visite. Dans ce cas là, l'utilisateur se verra remis d'un autocollant lui permettant uniquement de se rendre dans un garage le jour-même, sous peine d'une amende de 135 euros.
     
  • Les contre-visite deviendront plus nombreuses. Aujourd'hui le taux de contre-visites est de 18%, chiffre qui devrait doubler d'après Laurent Palmier, dirigeant de la société Sécuritest.
     
  • Le contrôle technique devient donc plus cher. Les dirigeants de SGS-AutoSécuritest estiment que le contrôle technique sera plus cher, de 15 à 20%. Les contre-visites seront parfois offertes, or si elles se multiplient cela ne sera plus possible d'après Laurent Palmier. Le prix moyen du futur contrôle technique est estimé à 65 euros.

Une solution : l'autopartage !

Lorsque l'on n'utilise pas sa voiture tous les jours, pourquoi en garder une qui coûte plus qu'elle ne sert ? L'autopartage Citiz est une solution économique et pragmatique pour avoir une voiture sans les contraintes.

Les voitures Citiz sont accessibles 24h/24, 7j/7 en libre-service près de chez vous, avec des stations de proximité un peu partout dans 90 villes en France.

Votre service Citiz s'occupe de tout : achat, assurance, entretien... Il ne vous reste qu'à vous inscrire et réserver le véhicule de votre choix lorsque vous en avez besoin.
Le coût est facturé selon votre usage réel.

Vous avez églament la possibilité de choisir le véhicule le mieux adapté à votre sortie (de la citadine à la familiale). En savoir plus sur les modèles disponibles